Il peut être intéressant d'acquérir un petit pied-à-terre de type studio ou T1, surtout dans les grandes villes. D’autant plus si vous voulez vous mettre à l'investissement locatif ! En effet, les petites surfaces sont particulièrement prisées. Quelles sont les différences entre studio et T1 ? À quel public s'adresse ce genre de biens ? Quels sont les avantages en ce qui concerne l'investissement locatif ?

La différence entre un studio et un T1

En immobilier, il existe plusieurs catégories de logement, mises en place selon une nomenclature reposant sur le nombre de pièces. Cela ne comprend, généralement, pas la cuisine et les salles d'eau. Le studio et le T1 font partie des petits logements classés par cette nomenclature. Souvent, ces deux types de biens sont confondus alors qu'ils ont une différence notable.

Le studio est un bien immobilier se composant d'une seule pièce principale, avec une cuisine ouverte (souvent, une kitchenette) et une salle de bain ou une salle d'eau dans une pièce à part.

Le T1 (le T est pour TYPE comme le rappelle cet article) se compose, quant à lui, d'une pièce principale, d'une cuisine séparée et d'une salle de bain ou d'une salle d'eau dans une pièce dédiée.

La différence entre les deux types de biens se voit donc au niveau de la cuisine à part ou non.

Quels types de clients sont intéressés ?

Les studios comme les T1 s'adressent plutôt à un certain type d'acquéreurs. Il y a beaucoup de demandes pour des studios ou des T1, notamment dans des grandes villes comme Paris ou Bordeaux. C'est l'un des biens les plus recherchés par les étudiants ou les personnes souhaitant un pied-à-terre en ville. Ce type de biens les intéresse aussi car la durée de location est souvent plus courte. La raréfaction de ce type de biens entraîne, en revanche, une certaine hausse des prix des loyers.

Les éventuels avantages pour le locatif

Acheter un studio ou un T1, pour ensuite le mettre en location, comporte de nombreux avantages. Cela vous permet déjà de mettre un pied dans l'immobilier et l'investissement locatif sans toutefois débourser trop d'argent dès le départ. Effectivement, les petites surfaces sont plus abordables au niveau du prix d'achat. Cela vous donnera aussi l'occasion de diversifier vos placements (immobilier, assurance vie, bourse, etc.) et vos investissements locatifs, ce qui est une excellente stratégie d'investissement. Il est, en effet, plus judicieux d'être propriétaire bailleur de plusieurs studios plutôt que d'une grande maison. Cela vous permet, dans un premier temps, de répartir vos achats dans le temps et dans un second temps, de répartir le risque de vacances locatives.

Pour être sûr que votre achat d'un studio ou d'un T1 soit un bon placement, il faut vous assurer qu'il constituera une bonne rentabilité locative. Il faut donc être attentif au prix d'achat et à la zone où acheter. Pour être sûr de cibler les villes les plus intéressantes, vous pouvez consulter des classements sur Internet. Divers sites vous proposent des classements des rendements locatifs dans 100 villes ( lire ici ), par exemple. Souvent, pour une petite surface, la rentabilité est meilleure. La location de studio et T1 est toujours en forte demande. Vous n'aurez donc aucun mal à trouver des locataires.

Si vous décidez d'acheter un studio ou T1 neuf, il vaut mieux le faire par vous-même en étudiant les possibilités de bénéficier d'une défiscalisation en loi Pinel (qui vous fait profiter d'une réduction d'impôts si vous mettez l'appartement en location et sans plafond en ce qui concerne les studios) plutôt que de passer par le biais d'une société spécialisée en défiscalisation immobilière.

Il existe également d'autres dispositifs vous permettant d'investir dans l'immobilier tout en réduisant vos impôts : SCPI fiscales, déficit foncier, dispositif Cosse ou Denormandie, etc. Renseignez-vous bien avant d'acheter !